Logements étudiants : les atouts d’une résidence étudiante

résidences étudiantes

La vie estudiantine est une étape cruciale de la vie en générale. Il est assez difficile de quitter le cocon familial pour aller voler de ses propres ailes. Entre autre, trouver un logement adéquat et adapté à tout un chacun pour passer ces quelques années de vie universitaire est assez compliqué. Chacun sera libre de son choix (dépendamment de leurs budgets, de leurs capacités à vivre en communauté ou autres critères). Certains peuvent choisir de vivre en résidence ou aussi dans les cités universitaires. D’autres vont louer un appartement, ou même vivre en couple. Ce qui nous intéresse en ce moment c’est ceux qui vont choisir de vivre dans les résidences pour étudiants.

Une résidence universitaire : qu’est ce que c’est et c’est quoi son histoire ?

Se loger devient vraiment difficile de nos jour, les étudiants ont aussi ce genre de problème. Surtout les étudiants étrangers. Un logement étudiant est un type de résidence qui a été spécialement conçue pour une catégorie de population ; les personnes qui poursuivent des études supérieures. Ce genre de logement enveloppe les cités universitaires, les résidences privées loués par leurs propriétaires uniquement à des étudiants. Vous pouvez vous renseignez www.kley.fr. sur Une enquête réalisée en, 2003 a permis de noter que plus de 60% des étudiants quittent leurs parents pour aller poursuivre leurs études et 15% d’entre eux choisissent d’aller vers les foyers. On retrouve ce genre de résidence la première fois juste après la première guerre mondiale. Dans les années 1930, un projet de construction plus élaboré a été effectué. Les résidences étaient spacieuses selon les endroits où ils se situaient. Dans les années 50 et 60, le taux des étudiants ont décuplés en faveurs d’une classe sociale plus ou moins défavorisées. Il y a donc eut un nouveau projet de construction de 10m² : la résidence universitaire Jean Zay (ministre du Front Populaire). Ces pièces de 10m², peu insonorisées, avec le minimum de confort, font alors fureur. Pour avoir accès à une résidence universitaire, un étudiant doit remplir quelques dossiers de demande de bourses et de logement. La demande aboutira selon les conditions de vies, la catégorie sociale de l’étudiant (ressources fiscales du foyer, nombre de frères et sœurs, la distance avec les parents etc.).

Quelles sont les avantages de vivre dans des résidences étudiantes.

Vivre dans ce genre de local possède quelques avantages, surtout pratique. Il existe des clichés comme quoi une résidence étudiante serait moche, et pas agréable à vivre du tout. Mais en fait, c’est un parfait mélange entre la convivialité et l’intimité. C’est-à-dire que, chaque personne peut se retrouver seule quand il le souhaite. Mais il suffit de traverser un petit couloir pour pouvoir discuter avec des gens. On va dire que c’est comme une grande collocation où tout le monde fini par se connaitre en fin compte. C’est aussi la solution parfaite pour une personne qui apprend tout juste à se débrouiller tout seul. On vient de quitter papa et maman et on ne sait pas encore prendre soins d’une maison tout seul, c’est la solution parfaite. Ce genre de résidence a à sa disposition de plombier, de concierges qui pourront aider en cas de petits pépins. Et contrairement aux clichés qu’on entend souvent, les résidences étudiantes sont vraiment une solution peu coûteuse, car la plupart des dépenses sont déjà tout compris (eau, électricité, internet…). Et des problèmes en moins par la même occasion. Il est aussi très facile de trouver un logement quand on s’oriente vers ce genre d’habitation. La plus grande avantages de ces résidences c’est qu’elles proposent des formules et des tarifs adaptés aux moyens des étudiants.

Les plaisirs de la vie étudiante dans les résidences.

Certains logements offrent des espaces de co-working : c’est-à-dire des laboratoires adaptés aux besoins des étudiants. Ce sont des espaces connectés (avec des accès internet) et actif 24heures sur 24. Ils peuvent y travailler selon leurs emplois du temps, en groupe ou seuls. A part cela, un étudiant doit aussi pouvoir se détendre. Quelques résidences ont aussi des terrasses, des patios, des roofs top pour se détendre et profiter efficacement du soleil. Certains proposent même des babyfoots, des activités comme les squats, et vont aussi jusqu’à créer des évènements comme des concerts. Dans ces résidences, le maintient des chambres sont assurés par des équipes de professionnels (ménages, entretien des plomberies etc.). On peut aussi avoir d’autres services comme le prêt des matériels, ou aussi les livraisons de nourritures (légumes, paniers à fruits et autres). Malgré toutes ces bonnes choses de la vie en résidence, il y a quand mêmes quelques désavantages dans ce genre de mode de vie, que ce soit du fait de la personne ou de son logement.

Les inconvénients de vivre dans des résidences pour étudiants.

Du point de vue autodiscipline, vivre dans des résidences pour étudiants augmente la liberté de choix de faire ce qu’on veut. Si les étudiants, vivant dans la même résidence, n’arrivent pas à avoir le contrôle de soi face aux diverses tentations de la jeunesse pendant leurs séjours à l’université, ils vont se projeter dans l’essai, voire même l’addiction, aux choses malsaines comme la drogue, l’alcool, le sexe… à cause de l’influence de leurs colocataires et de leurs amis.  Certains étudiants arrivent même à dealer de la drogue ce qui implique par la suite une arrestation, ou d’autres problèmes encore plus grave (overdose, ou autres maladies). D’autres y trouvent leurs « âmes sœurs » et décident de se marier et avoir un bébé avant la fin de l’année universitaire, ce qui nuira à la poursuite de leurs études. Voilà quelques inconvénients pour ce qui concerne les comportements, mais pour ce qui est des désavantages des logements en soi, l’impersonnalité des chambres peu déranger quelques uns. On n’a droit qu’au strict minimum qui peut être utile à un étudiant.  Tout le monde ne peut pas non plus bénéficier d’un logement étudiant. Ils sont attribués selon des critères établis par le CROUS. D’un aspect juridique, la signature d’un bail commun avec une clause de solidarité est nécessaire pour éviter tout malentendu et être égal.